12-03-2005
"Un séjour fantastique"

La Commission d’évaluation du CIO a conclu sa visite de 4 jours à Paris par une conférence de presse. Tout en respectant son devoir de réserve, la présidente de la délégation, Nawal El-Moutawakel a souligné "la qualité exceptionnelle" du travail de Paris 2012.
 

N. El Moutawakel, entourée de ses collaborateurs, Gilbert Felli et Sam Ramsamy. (© J. Millet - Paris 2012)
 
- 117e Session du CIO
C’est devant un parterre de journalistes du monde entier, et les membres du Comité de candidature de Paris 2012 que la Commission d’évaluation du CIO a tenu au Grand Hôtel sa conférence de presse de clôture.

Après une rapide présentation des membres de la Commission, Nawal El-Moutawakel a salué en quelques mots "l’excellente qualité de la présentation de Paris 2012", ainsi que le "travail d’équipe et le professionnalisme" du Comité de candidature. Elle n’a pas manqué toutefois de rappeler "l’excellent niveau de compétition" entre "cinq concurrents sérieux".

En préambule à la séance des questions-réponses avec la presse, Nawal El-Moutawakel a rappelé le rôle de la Commission d’évaluation : "établir un rapport technique détaillé sur les 17 thèmes du dossier de candidature". La Commission "ne prend pas de décision, n’établit pas de classement" a-t-elle précisé.

Nawal El-Moutawakel et son collaborateur
, Gilbert Felli, ont d’ailleurs pris soin de respecter leur devoir de réserve et de ne s’exprimer que sommairement sur les points techniques du dossier. Ainsi, sur le sujet du Stade de France Paris 2012, Nawal El-Moutawakel a-t-elle seulement souligné que posséder un stade était "quelque chose d’important". Quant à la sécurité, elle a précisé que la Commission avait reçu "le maximum de garanties demandées".

Les grèves qui ont émaillé le séjour olympique n’ont apparemment pas perturbé la Commission d'évaluation. "Les manifestations n’ont pas affecté la conduite de nos travaux" a déclaré Nawal El-Moutawakel. "Nous avons constaté un travail de partenariat entre le Comité de candidature et les syndicats" a-t-elle même souligné.

A la question "Avez-vous ressenti l’Amour des Jeux lors de votre visite ?", Nawal El-Moutawakel a répondu par l’affirmative : "On a senti que les Français respiraient et vibraient avec l’Amour des Jeux". Elle en a profité pour saluer l’implication des athlètes et anciens athlètes français qui ont donné leur empreinte au sport français. Nawal El-Moutawakel a également déclaré garder un souvenir de cette visite à Paris comme un "séjour fantastique".

La Commission a conclu sa conférence en donnant rendez-vous aux journalistes à Moscou, dernière ville candidate visitée par la délégation olympique, du 14 au 17 mars 2005.
 
 
Paris 2012 "serein, résolu, déterminé"

Le Comité de candidature a organisé une conférence de presse à la suite de celle donnée par la Commission d'évaluation du CIO.

Pour Bertrand Delanoë, maire de Paris et président de Paris 2012 : "l'état d'esprit de Paris 2012 est serein, résolu, déterminé" à l'issue de ces 4 jours d'examen.

Pour Jean-Paul Huchon, président de la Région Ile-de-France et membre fondateur de Paris 2012 : "Il n'y a eu aucune anicroche. Nous avons pu répondre avec précision à la totalité des 220 questions posées."

Pour Philippe Baudillon, directeur général de Paris 2012 : "J'ai été très touché par le mot "professionalisme" employé par Nawal El-Moutawakel."

Pour David Douillet, champion olympique : "Je suis heureux que la Commission ait compris que cette candidature est faite pour les athlètes."