Paris 2012InfosLes Jeux en 2012Une Ville, un PaysUne EquipeVos SoutiensAjoutez le site de Paris 2012 à vos favoris
Accueil > Une Ville, un Pays > L'environnement > Des conditions optimalesUne Ville, un Pays

L'expérience sportive
L'environnement
Des conditions optimales
Le climat
Les transports
L'hébergement
La sécurité
Les aspects juridiques
Recherche
Valider
Valider
 
Envoyer par mail

Des conditions optimales

Paris et sa région offrent des conditions environnementales optimales pour l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques. Malgré un territoire peu étendu et urbanisé, les milieux naturels sont variés et bien répartis.
 

A Paris, la qualité de l'air est évaluée par un organisme indépendant.
(© Mairie de Paris)
 
 

Paris ne recensant aucune activité industrielle importante, les bonnes conditions environnementales de la ville se vérifient par les critères suivants :

Qualité de l’air : elle est garantie par la situation géographique et climatique de la région parisienne. La qualité de l’air est évaluée en permanence par un organisme indépendant dont la fiabilité est reconnue au niveau international.

Qualité des eaux : un réseau de captage et de traitement, complété par un système de contrôle et de sécurisation, assure une production d’eau potable d’excellente qualité mettant l’agglomération à l’abri de tout risque sanitaire.

Gestion des déchets : depuis quelques années, un effort considérable est mené pour moderniser le système de traitement par le tri sélectif et le recyclage.

Bruit : cette nuisance est surveillée, notamment grâce à une cartographie précise, définissant des actions de résorption et de protection, et des mesures réglementaires contraignantes pour les opérations de construction.

Plan de Déplacement Urbain : maîtriser la consommation d’énergie et les pollutions résultantes.

L’approche de type Agenda 21 et la limitation de l’empreinte écologique sont aujourd’hui des objectifs prioritaires des acteurs publics. Les politiques de transport sont organisées dans le cadre d’un Plan de Déplacement Urbain visant à maîtriser la consommation d’énergie et les pollutions résultantes, tout en réduisant la circulation routière dans le centre de l’agglomération.

Enfin, la Ville de Paris, cherchant à protéger ses grands espaces verts, a mis en place une Charte d’Aménagement Durable des Bois de Boulogne et de Vincennes.

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques aura des impacts très positifs en terme de régénération urbaine, de préservation du patrimoine et de mise en valeur d’espaces naturels.

Au nord, le site de la Plaine Saint-Denis, ancien site industriel, s’organisera le long d’un axe vert qui viendra structurer le projet de rénovation urbaine. L'implantation pérenne de la Très Grande Salle, à proximité de la porte de la Chapelle, constituera un aménagement moteur pour la requalification de cette zone et pour favoriser la liaison entre Paris et sa banlieue. A l’ouest, la construction de la Grande Salle permettra de mieux relier le grand espace naturel du Bois de Boulogne (860 hectares) aux quartiers environnants.

Nuisances sonores limitées et qualité de l’air améliorée.

Enfin, le Village Olympique constitue une opération exemplaire de renouvellement urbain. Il se développera autour d’un parc de 10 hectares, selon une approche environnementaliste, avec l’utilisation de techniques innovantes (gestion de l’eau, des déchets, de l’énergie, des techniques de construction et de plantation).

Partout, pendant les Jeux, les nuisances sonores seront limitées et la qualité de l’air améliorée grâce à la compacité du dispositif et à l’utilisation de moyens de circulation non polluants.

La France est dotée d’un cadre réglementaire précis qui contraint les maîtres d’ouvrage à soumettre les projets importants à une évaluation environnementale.

Par ailleurs, l’Etat français est signataire des accords de Rio en 1992 et de Kyoto en 1997. Dans cette dynamique, les Jeux offrent une occasion unique d’adopter une véritable démarche de développement durable. S’inspirant du programme d’action de l’Agenda 21 du Mouvement Olympique, un système de gestion environnementale sera mis en place. Dans ce cadre, le futur COJO s’attachera à l’élaboration de programmes d’éducation et de sensibilisation du public dans l’objectif de faire partager cette démarche par tous.

Haut de page
Espace presseEspace promotionContactPlan du siteAideInformations légalesQuestions - Réponses
English version 
© Tous droits réservés PARIS 2012