Paris 2012InfosLes Jeux en 2012Une Ville, un PaysUne EquipeVos SoutiensAjoutez le site de Paris 2012 à vos favoris
Paris 2012Paris 2012
Accueil > Une Ville, un Pays > L'Expérience sportive > Un passé olympiqueUne Ville, un Pays

L'Expérience sportive
Un savoir-faire
Un passé olympique
Environnement et Météorologie
Structure et Climat politiques et économiques
Le Transport
L'Hébergement
La Sécurité
Les Aspects juridiques
Immigrations et Douanes
La Technologie
Les Services médicaux
Recherche
Valider
 
Envoyer par mail

Paris 1924, l’innovation
dans la continuité


Pour la deuxième fois de son histoire, Paris est désignée ville hôte des Jeux Olympiques d’été. Du 4 mai au 27 juillet 1924, 126 épreuves se déroulent dans une ferveur populaire de plus en plus grande. Avec 44 pays participants contre 29 en 1920 à Anvers, les JO décrochent le titre d’évènement sportif planétaire.
 
Vue aérienne du stade Olympique de Colombes
En 1924, le stade Olympique de Colombes peut accueillir 60 000 personnes.
 
 
- Paris 1924, photos
et fiche technique

- Paris 1900,
des Jeux uniques

1924 est une année exceptionnelle pour la France. Après avoir reçu les premiers Jeux Olympiques d’hiver à Chamonix, le Comité International Olympique choisit Paris pour le déroulement des Jeux d’été. Pour cette VIIIe Olympiade, le Comité National Olympique décide de construire le stade olympique à Colombes, à quelques kilomètres de la capitale. Un pari risqué mais réussi.
 
Le succès populaire est immédiat : le stade, d’une capacité d’accueil de 60 000 places, est régulièrement investi par un public de plus en plus passionné. Le traitement médiatique est d’ampleur internationale : un millier de journalistes couvrent l’évènement pendant toute la durée de la compétition.
 
1924 est synonyme d’avancées majeures dans l’histoire des Jeux : la devise olympique, "Citius, Altius, Fortius" (plus vite, plus haut, plus fort) et l’exposition traditionnelle des trois drapeaux lors de la clôture (CIO, pays hôte et prochain pays organisateur) font leur apparition. Les 3 089 athlètes participants sont hébergés pour la première fois dans un Village Olympique.
 
Cette VIIIe Olympiade sera le dernier acte olympique pour Pierre de Coubertin. Estimant avoir "fait son œuvre", le Baron quittera la Présidence du CIO en 1925.
Haut de page
Espace presseEspace promotionContactPlan du siteAideInformations légalesQuestions - Réponses
English version 
© Tous droits réservés PARIS 2012