Paris 2012InfosLes Jeux en 2012Une Ville, un PaysUne EquipeVos SoutiensAjoutez le site de Paris 2012 à vos favoris
Paris 2012Paris 2012
Accueil > Presse > CommuniquésPresse

Communiqués
Médiathèque
Contact
Recherche
Valider
 
Envoyer par mail

27-09-2004
Le Repère Olympique de Paris 2012 : des anneaux dans le ciel des Batignolles

Paris 2012 a révélé le nom des vainqueurs du Concours International d’Architecture pour la création d’un Repère Olympique. Il s’agit du tandem d’architectes français Yves Pagès et Benoît Le Thierry d’Ennequin.
 
- Le communiqué (Doc - 100 Ko)
- Le dossier de presse (Pdf - 242 Ko)
- Annexe 1 (Pdf - 150 Ko)
Paris, le 27 septembre 2004 - Paris 2012 a révélé aujourd’hui le nom des vainqueurs du Concours International d’Architecture, lancé le 1er juin 2004, pour la création et la construction d’un Repère Olympique. Il s’agit du tandem d’architectes français Yves Pagès et Benoît Le Thierry d’Ennequin.

Le Repère Olympique sera une structure temporaire, érigée dès la fin 2004, sur le site des Batignolles, dans le 17ème arrondissement, le quartier destiné à accueillir le Village Olympique si Paris est désignée ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2012.
 
Inspiré par les recherches technologiques les plus avancées, comme par la grâce et la simplicité des organismes vivants, le projet présenté par MM. Pagès et Le Thierry d’Ennequin consiste en une structure fluide et plus légère que l’air, haute de plus de 80 mètres, visible depuis tout Paris. Elle se développe autour d’une colonne vertébrale en matériau de synthèse ancrée au sol et tendue vers le ciel par des anneaux gonflés à l’hélium. En soirée, des appareils d’éclairage embarqués transmettent dans le ciel une lumière diffuse et mobile. Le repère s’oriente en fonction du vent, répondant au moindre changement atmosphérique.
 
"Ce Repère Olympique est une remarquable synthèse de modernité, d’énergie et de générosité, autant de valeurs qui sous-tendent la candidature de Paris 2012 et donneront du souffle à Paris dans les années à venir", a déclaré Bertrand Delanoë, Maire de Paris. "Ce Repère est la première manifestation tangible des aspirations olympiques de Paris. Je suis ravi qu’une structure aussi symbolique vienne habiller le nord-ouest parisien, pour incarner notre Amour des Jeux".
 
Véritable signal dans la ville, le Repère sera ouvert au public dès janvier 2005. D’une plateforme s’élevant à 30 mètres au-dessus du sol, les visiteurs pourront jouir d’une vue imprenable sur Paris. Le Repère préfigurera également la reconversion complète du quartier des Batignolles, l’un des derniers territoires à reconquérir de Paris. Il accueillera en effet un centre d’exposition présentant Paris 2012 aux Parisiens et aux touristes. Il aura pour objectif d'informer tous les publics sur la candidature de Paris, de leur faire mesurer l’ampleur de cette entreprise d’aménagement exceptionnelle et de faire adhérer la population au projet.
 
"Le jury a été frappé par la qualité, la diversité et la générosité de ces projets, venus du monde entier", a expliqué Essar Gabriel, Directeur Général Adjoint de Paris 2012 et Président du Jury du concours international d’architecture. "Le projet que nous avons retenu sera un signal fort au coeur de Paris. Ce sera une machine à voir autant qu’une fabrique de regards, un lieu idéal pour imaginer, anticiper et construire le futur de Paris. Il revendiquera la destinée olympique du site des Batignolles, en en révélant le potentiel urbain".
 
Notes aux éditeurs sur le concours international d'architecture pour la réalisation du Repère Olympique
 
Le concours international d'architecture, organisé conjointement par Paris 2012 et le Pavillon de l’Arsenal, le Centre d’Information, de Documentation et d’Exposition d’Urbanisme et d’Architecture de la Ville de Paris, a connu un succès considérable, avec plus de 1800 inscriptions, venues de 87 pays, et plus de 400 projets reçus.
 
Le jury de la compétition était composé de quelques-uns des architectes internationaux les plus renommés, comme Inaki Àbalos (Espagne), Shigeru Ban (Japon), Stephano Boeri (Italie), Eric Carlson (Etats-Unis), Peter Cook (Grande-Bretagne), Finn Geipel (Allemagne), Marc Mimram (France) et Jean Nouvel (France). Etaient également membres du jury les représentants de l’Etat, de la Région Ile-de-France et de la Ville de Paris, le double champion olympique de canoë-kayak Tony Estanguet et le champion paralympique de tennis de table Guy Tisserand.
 
Le concours international d’architecture, ouvert, anonyme et en une seule phase s’adressait à tous les concepteurs de la planète. Il s’est déroulé entièrement via Internet depuis le 1er juin.
 
Tous les projets seront exposés au Pavillon de l’Arsenal en novembre 2004.

Notes aux éditeurs sur le reconversion des Batignolles
 
La construction du Village Olympique ouvrira la reconversion et la rénovation du quartier des Batignolles, lors de la plus grande opération de régénération urbaine menée à Paris depuis le Baron Haussmann. Développé sur l’un des derniers territoires à reconquérir de Paris, premier exemple d'un village à zéro émission de CO2 en France, il deviendra le nouveau quartier de la capitale française, le "quartier olympique", et un modèle, une référence en matière de Haute Qualité Environnementale (HQE).
 
Après les Jeux, le Village laissera en héritage aux Parisiens de nouveaux logements, des équipements de loisirs, des commerces, des espaces éducatifs ainsi que des bureaux, des espaces verts, des écoles, des équipements sportifs publics.
Cette opération de réaménagement, dont la réussite commerciale est assurée, offrira à Paris un quartier redynamisé. Elle associera un projet d’urbanisme moderne à une architecture exemplaire et un aménagement paysager marquant, dans le respect absolu des principes du développement durable.

Verbatim des architectes du Jury international
 
"Les Jeux Olympiques sont une très belle occasion de faire évoluer une ville et la façon dont ses citoyens la vivent. Les valeurs de l’olympisme sont très difficiles à restituer dans un projet architectural. Elles sont néanmoins plus nécessaires que jamais. L’idée la plus remarquable du projet Paris 2012 est de placer le Village Olympique dans Paris intra-muros. Le projet du lauréat du concours Paris 2012 est à la fois synthétique et élégant, il utilise une technologie très flexible et sera symbolique de Paris. La problématique de ce concours n’était pas évidente. C’est certainement la raison de l’énergie déployée par tous les pays qui ont participé au concours".
Inaki Àbalos (Espagne)
 
"La création d’un Repère Olympique est une idée très riche de la part de Paris. Ce Repère permettra d’évaluer l’état d’avancement du projet olympique de Paris et surtout d’apprécier le concept même de Paris 2012 : un Village Olympique intra-muros et deux noyaux de compétition a égale distance de ce village. Le projet retenu sera une très belle vitrine pour Paris à travers le monde".
Shigeru Ban (Japon)
 
"Les Jeux Olympiques servent essentiellement à rajeunir, à un niveau individuel et collectif. Paris est l’une des villes les plus visitée au monde et est internationalement renommée. Le projet de Paris 2012 permettra à Paris de montrer au monde entier sa vision contemporaine. La force du projet du lauréat se situe dans sa présence symbolique. La conception proposée est un bel équilibre entre les valeurs olympiques et les valeurs de Paris. Une compétition architecturale est très similaire à une compétition sportive : les deux se concrétisent par des efforts prodigieux".
Eric Carlson (USA)
 
"Les Jeux Olympiques sont une occasion unique de dépassement physique, d’internationalisme, de rassemblement et de partage des cultures. Paris 2012 a eu l’intelligence de montrer son envie d’accueillir les J.O. en 2012 en organisant d’ores et déjà ce concours d’architecture. Cette réponse dynamique s’inscrit dans le même esprit que le reste du dossier de candidature de Paris".
Peter Cook (Grande-Bretagne)
 
"J’ai été agréablement surpris par la très grande qualité des projets remis pour la construction du Repère Olympique Paris 2012. Cet engouement est lié au sujet même du projet, symboliquement très important : l’olympisme et la ville de Paris. Avec ce concours, nous avons voulu marier les valeurs olympiques et une réflexion sur le développement urbain des grandes capitales. Le projet retenu véhicule une idée très forte qui intègre à la fois les notions de développement durable et de mixité sociale. Ce Repère montrera ce que l’idéal olympique peut apprendre aux grandes villes dans ce domaine".
Finn Geipel (Allemagne)
 
"Les Jeux Olympiques sont un moment rare où le Nord retrouve le Sud et le Sud retrouve le Nord, où la performance est mise en partage… Cet événement planétaire est synonyme de fête, malgré les défaites. Le projet Paris 2012 devrait être à l’image des valeurs de la République, la générosité doit prendre le dessus sur le show médiatique. Le projet du Lauréat du concours évoque les valeurs de l’olympisme, il flotte au vent et varie au gré des savoirs. Le grand nombre de projets reçus montre l’engouement de tous pour Paris 2012".
Marc Mimram (France)
 
"Les Jeux Olympiques évoquent la fraternité à l’échelle planétaire, dont les valeurs principales sont la maîtrise et le dépassement de soi. Ma contribution au projet Paris 2012 via le concours international du Repère Olympique est motivée par un désir simple : celui d’enrichir Paris. Le projet retenu évoque un symbole léger d’optimisme, il a été choisi parmi de nombreux autres projets très inventifs et surtout très généreux…".
Jean Nouvel (France)
Contact presse
Paris 2012
Bérénice Tardieu 01.53.57.56.25.

presse@parisjo2012.fr
Pavillon de l'Arsenal
Julien Pansu / Elfi Turpin 01.42.76.26.53.

j-pansu-com@pavillon-arsenal.com
Haut de page
Espace presseEspace promotionContactPlan du siteAideInformations légalesQuestions - Réponses
English version 
© Tous droits réservés PARIS 2012